• Homme lesbien

    Pourquoi ce titre, ce message?

    Mes différents et récents échanges de mails m'ont amené à reparler de ce texte qui aborde le sujet de "l'homme lesbien"...
    Il est tiré d'une étude sur le poète Paul Eluard, mais je n'en connais pas d'autre mention actuellement.

    Je fais donc référence à cette étude que vous pouvez lire ici :

    http://pagesperso-orange.fr/saphisme/s20/verroust_eluard.html

    En voici les extraits les plus significatifs :
    "(...) Le terme français de lesbien [caractérise] complètement un profil sexuel et affectif masculin bien précis.(...)

    Le profil lesbien comporte tout un ensemble de traits caractéristiques toujours associés et interdépendants:
    - Image de la femme vécue comme complice, égale et active, féminisme,
    - Antijalousie, générosité naturelle et altruisme,
    - Pratiques amoureuses lesbiennes (complicité amoureuse totale, recherche et réalisation des désirs de l'autre et de son plaisir, don réciproque et double découverte, amour-communication/échange),
    - Amitié amoureuse qui ne dissocie pas la communication culturelle et affective de la tendresse physique: donc rejet du dualisme judéo- chrétien,
    - Attirance d'abord pour la personnalité et donc vécu sensuel d'anatomies non dissociées de toute la personne et non systématiquement conformes aux canons officiels,
    - Et donc comme chez nombre de féministes, rejet fréquent des accessoires
    « féminins » associés au modèle machiste de la femme qu'on consomme dans un emballage de luxe ritualisé,
    - Tendresse et grande sensibilité physique et morale souvent fragilisante,
    - Refus des valeurs et attitudes de rivalité/domination,
    - Et culture de l'amitié totale, généreuse.

    Il s'agit en fait de l'existence intégrée dans un individu de sexe masculin et hétérosexuel d'un ensemble de valeurs féminines qui le conduisent à avoir aux femmes, bien qu'homme, une relation analogue à celle des lesbiennes.

    Attention, ne pas confondre avec le transexualisme (...). Si la bisexualité est souvent associée, elle constitue un trait indépendant et peut-être pas plus fréquent que chez la plupart des individus (bisexualité intériorisée, refoulée ou assumée).

    On définit habituellement les caractéristiques machistes inscrites dans la personnalité, la conscience et la sensibilité sexuelle par un ensemble de valeurs intériorisées :
    1 - Les hommes et les femmes sont fondamentalement différents en tout (différentialisme),
    2 - Il est avilissant pour un homme d'effectuer des tâches jugées
    « féminines »,
    3 - L'homme ne doit pas être sensible ni vulnérable,
    4 - L'homme doit rivaliser avec les autres afin de tenter de les dominer,
    5 - La rudesse, la brutalité sont des valeurs nobles,
    6 - La mission de l'homme est de gagner la vie de sa famille, de la nourrir,
    7 - La compagnie des hommes est seule valable, la compagnie des femmes ne peut être que sexuelle,
    8 - La sexualité est pouvoir et plaisir : domination des femmes et rivalité avec les autres hommes,
    9 - L'homme doit savoir tuer ou risquer d'être tué sous peine de lâcheté.

    Le profil lesbien se définit ainsi en totale opposition aux valeurs machistes.(...)
    [Il] ne
    « prend » pas une femme, une amie qui se « donnerait » ou lui « accorderait ses faveurs » (...). [Il] aime et ne consomme pas l'autre. Il aime une autre égale, semblable et différente, il l'aime heureuse, dans SES désirs, même pour d'autres. (...)"
    (fin de citation)

    Gérard VERROUST - Université Paris VIII
    Colloque International De Nice "Paul Éluard a cent ans"
    Nice, 22-23-24 janvier 1996

    Pardon pour ce long extrait, mais ceux qui ne pourraient y avoir accès dans son intégralité (il n'est pas très long à lire, je vous rassure) pourront ainsi saisir le sens et le but de mon propos.
    Cependant, je ne peux que vous engager à découvrir ce texte, que je trouve tout à fait actuel, moderne et conforme à la vision que j'ai des rapports entre les êtres...
    Et je crois qu'il peut intéresser les hommes comme les femmes, pour peu qu'ils aient un tant soit peu l'esprit "ouvert".

    Pour en revenir à mon propos, je dois vous avouer que pour moi, ce fut comme une "révélation"...
    Une re-découverte de ma personnalité à travers d'autres yeux...
    Moi qui me définissait comme un anti-macho, un homme "délicat" mais amateur de femmes (je ne me sens pas vraiment homosexuel, pas jusqu'à ce jour en tout cas...), j'avais du mal avec cette approche de ma personnalité, me disant que tout ceci n'était pas vraiment bien clair, un peu trop ambigu, un peu trouble et dérangeant...

    Mais avec ce texte, mon comportement naturellement non-jaloux, mon amour des femmes et de tout ce qui touche à la féminité, ma sensibilité... tout s'explique.
    Non, je ne suis ni efféminé, ni homosexuel, ni travesti...
    Je suis un homme, mais ni une "brute épaisse", ni dominateur, ni vulgaire...
    J'aime la sensualité, le raffinement, la féminité, la douceur, la tendresse...
    Pour moi, la relation avec les femmes se situe sur un plan "égalitaire", parce que l'échange ne peut être que magnifique ainsi...
    J'agis donc en totale réciprocité avec elles, ce que j'ai envie qu'elles me donnent, je leur donne également...

    Certes, comme chacun, j'ai mes limites, mes contraintes, mes contradictions.
    Elles font partie de la complexité qui me caractérise, mais qui, également, caractérise tous les êtres humains.
    Mais cela fait aussi notre richesse, j'en suis persuadé.
    Je suis, ainsi que je le dis parfois, complexe mais pas compliqué.

    Mais pour l'instant, vivre cette découverte n'a été que bonheur, plaisir et joies...
    Alors, j'ai envie de continuer... en toute confiance...

    J'espère sincèrement ne pas vous choquer, mais au contraire piquer votre curiosité et vous donner peut-être envie de mieux connaître ce sujet...


  • Commentaires

    1
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:08
    ...
    j'aimerais pouvoir te dire...ben oui, c'est normal, t'es un mec normal...même si rien n'est aussi simple bien sûr...cependant... Bref! CC
    2
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:11
    métrosexuel
    L'homme lesbien est la définition parfaite du métrosexuel, actuellement en vogue.
    3
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:19
    Pas vraiment métrosexuel
    On m'a déjà fait cette remarque... (une amie, "membre" du Fan-Club d'ailleurs ;-) Je ne suis pas trop d'accord. Effectivement, les apparences d'un homme acceptant sa "part de féminité" sont là. Mais la définition d'un "métrosexuel" est tout autre : "Un homme urbain qui possède un grand sens esthétique et qui dépense temps et argent sur son apparence et son mode de vie." (source: salon.com, elle-même trouvée sur http://www.amabilia.com/contenu/societes/sec08_180.html) Le "métrosexuel" est donc un homme "d'apparences", qui prend soin de lui, alors que je parle d'un véritable comportement intérieur, d'une personnalité égalitaire...
    4
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:20
    keske C?
    métrosexueL?
    5
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:27
    Métrosexuel
    Ca vient de Grande Bretagne: c'est l'honnête homme moderne sous son angle sexuel. Tous les points du profil lesbien concordent. Pour une référence récente, voir un article in Le Monde daté 22 avril pages média "L'homme objet s'affiche à son tour dans la publicité".
    6
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:34
    Métrosexuel
    PS : A ne pas confondre avec un tramway nommé désir, si je puis me permettre ce calembour hâtif (je suis hélas un amateur).
    7
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 12:38
    Apparences
    De quand date l'étude sur Eluard? Je partage ton point de vue sur l'apparence. Cependant, j'objecte: même les gens d'apparences ont une épaisseur psychologique. Soigner les apparences ne veut pas dire qu'on est superficiel. Je pense que le lesbien et le métrosexuel se séparent sur le terrain des comportements mais se rejoignent sur celui des mobiles.
    8
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:21
    Calembour
    Si j'ose ajouter... je dirais qu'un calembour hâtif est surtout une blague tirée par les cheveux... ;-) (désolé, je suis également spécialiste...)
    9
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:29
    et...
    ...les lesbiennes dans tout ça?
    10
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:31
    Apparences
    Sur le site parlant d'Eluard (j'ai mis le lien qui est actif) l'auteur (Gérard VERROUST, Université Paris VIII, au Colloque International De Nice, "Paul Éluard a cent ans") date l'étude des 22-23-24 janvier 1996.
    D'après le site (www.amabilia.com) que j'ai consulté sur les "Métrosexuels", l'origine du mot serait attribuée à l'écrivain Anglais Mark Simpsons en 1994. Mais le terme est resté très anglais et ne semble être venu en France que plus tard...
    De toutes façons, la frontière est ténue, effectivement : bien des métrosexuels sont aussi des lesbiens, et la réciproque est également vraie !
    11
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:45
    Et les lesbiennes ?
    Sans vouloir choquer ni blesser personne, ce n'est pas le sujet. Je souhaitais évoquer le concept d'homme lesbien, pas de femme lesbienne...
    Mais pourquoi pas ? j'ai l'esprit ouvert...
    Si en parler peut faire avancer ce débat... why not ?
    12
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:48
    lesbiennes
    est-ce que les hommes lesbiens ont une attirance plus particulière pour les lesbiennes? Il me semble que l'on retrouve dans beaucoup d'oeuvres d'art masculine (Picasso, par exemple, ou encore Baudelaire...Eluard, peut-être...)et aussi dans beaucoup de fantasmes masculins... est-ce que ça a un rapport? CC
    13
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 14:57
    Connexion intéressante
    CC a raison, non? Les lesbiennes sont une source d'inspiration pour les hommes et particulièrement, il me semble, pour les lesbiens. Sur un plan artistique et érotique.
    14
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 15:19
    Lesbiennes ?
    Pourquoi pas ?
    C'est vrai qu'en tant qu'homme, j'aime les femmes...
    Si j'étais une femme, je serais lesbienne, pour aimer les femmes, bien sûr...
    Le tout est de savoir, en tant que "lesbien", si "j'aime les femmes comme une femme"...
    Je pense que la vraie problématique est là : avoir une approche plus "féminine" que "masculine" de la relation avec les femmes...
    15
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 15:23
    bah!
    donc, on peut se demander si le propre des hommes non lesbiens est de ne pas comprendre les lesbiennes : il aime alors les femmes, mais différemment des femmes... complexe... mais intéressant...surtout en tant que lesbienne! CC
    16
    Charmeur75
    Lundi 26 Avril 2004 à 15:27
    Esprit ouvert
    Effectivement, j'avoue que je n'ai aucun ressentiment, aucune jalousie vis-à-vis de qui que ce soit (comme tout lesbien d'ailleurs), ni envers un homme, ni une femme, quelle que soit sa préférence sexuelle, et même quel que soit le degré d'affinité, amicale, sensuelle ou sentimentale que je puis avoir avec elle...
    Et j'en suis tout à fait heureux !
    17
    CC
    Lundi 26 Avril 2004 à 15:31
    bravo!
    y'en a pas des masses des hommes lesbiens! enfin, moi je dis ça, je dis rien! d'autant plus que je suis ton pendant au féminin, alors...! CC
    18
    Tschok
    Lundi 26 Avril 2004 à 15:32
    If i was
    Moi, si j'étais une femme, je serais capable d'aimer un homme. Je le prendrais jeune, beau, riche, intelligent. Il aurait pas intérêt à me faire chier, sinon, je le larguerais aussi sec. Oui, si j'étais une femme, je le serais à 100 pour cent et même à 200%, parce qu'en tant qu'homme, je sais comment on fonctionne et je serais une véritable peste. Rien que pour le plaisir.
    19
    Timounch
    Jeudi 6 Janvier 2005 à 12:39
    j'ai trouvé
    cet Homme Lesbien dont tu m'as parlé! Alors tu es donc un piqueur de curiosité ? !!
    20
    jojo
    Mardi 19 Avril 2005 à 14:18
    amour entre un lesbien et une lesbiennes
    bonjour a tous. voila. je viens de decouvrir que je suis lesbien, ca fait drole de savoir ca seulement maintenant, et c grace a ce site. merci mille fois. vous me demanderez alors comment j'ai atteri ici! c simple , cela fait deux ans que je "drague" (je n'aime pas trop ce mot)une fille. elle a fini par m'inviter a une soiré avec des amies chez elle. elle n'a donc pas eu de mal a me faire comprendre qu'elle est lesbienne. le truc c'est que l'on s'est plu de suite et on a eu quques ...derapages... je suis amoureux d'elle et je pense qu'elle a de reels sentiments pour moi. elle ve oublier cette fin de soiré car elle a une amie avec la quelle elle est paxée et qu'elle est heureuse comme ca (?) bref je me questionne donc sur les lesbiennes et sur le fait qu'elle ai craquée sur moi, et qu'elle ne veuille pas poursuivre ses desirs réels (mais interdits?) en tout cas je peux dire que ce moment lesbien / lesbienne etait carrement magique. je ne sais pas si je peux la seduire d'avantage dans le sens ou elle voudrai s'engager avec un lesbien... jel'aime et je vais donc respecter son souhait d'oublier ce moment qu'elle considere d'egarment lié a l'alcool( *é"çà=)=ççmouai...) elle n'est pas prete...je l'attendrais
    21
    jojo
    Mardi 19 Avril 2005 à 17:54
    lesbien
    et puis en haute savoie , on rencontre pas grand monde, alors j'y tient a ma petite melanie
    22
    hyperboghk
    Samedi 30 Avril 2005 à 11:08
    pub et metro
    J'ai toujours �©t�© un peut lesbien, j'ai toujours aimer parler avec des lesbiennes, j'ai toujours eu des meilleurs amies, et �§a ne m'a pas emp�¨cher d'�©couter S�©pultura et autre... On parle de plus en plus des genres ces derniers temps, et je trouve qu'il deviens de plus en plus �©trange de se retrouver ici ou l� , comme par besoin d'�ªtre classifi�© dans tel ou tel cat�©gorie. Si je devais repr�©senter ce fait je devrais dessiner des esp�¨ces de robots ou de mutants compos�© de plusieurs membres ici et l� , ce qui me semble une �©trange fa�§on de "nous construire". Enfin, tout �§a pour dire que; OK je veux bien �ªtre classifi�© comme lesbien, si �§a peut aider les autres � me comprendre, mais d'un autre c�´t�©, j'esp�¨re que �§a restera assez "mainsrteam" pour �©viter de retrouver trop souvant des copies de moi dans la pub. Le m�©tro sexuel est s�»rement un consommateur de 1er ordre alors que l'homme lesbien ne l'est pas forc�©ment(car (entre-autre) non publi-cit�©).
    23
    Mercredi 13 Juin 2007 à 22:59
    AMOUR
    SALUT A TOUS CA VA
    24
    Samedi 7 Juillet 2007 à 08:59
    Lesbienne ... ?
    Bonjour a toutes et tous ... Parcourez mon site web, et dites-moi, s'il vous plait. Je suis lesbienne, a 200% ... Bisous, Flo.
    25
    Samedi 7 Juillet 2007 à 09:00
    Lesbienne ... ?
    Bonjour a toutes et tous ... Parcourez mon site web, et dites-moi, s\'il vous plait. Je suis lesbienne, a 200% ... Bisous, Flo.
    26
    Florent
    Lundi 24 Septembre 2007 à 12:40
    pas metrosexuel
    bonjour, je trouve ça insultant de reduire un homme lesbien a un metrosexuel comme le dit "charmeur75" il ne sagit pas de parraitre mais d'être,je suis Lesbien et je n'ai rien avoir avec un metrosexuel ou avec une fashion victime,tout ceci n'est que stéréotype c'est comme dire que toutes les lesbiennes sont masculine ou que tous les gay sont des folles...c'est ridicule !!! je trouve déja cette "orientation sexuel" assez compliqué a vivre au quotidien (en tout cas pour moi ca l'est) alors tout stéréotyper comme ca n'arrange rien... dsl de m'emporter comme ça mais les gens ne me prennent pas au serieux quand j'en parle avec eux et cela est extremement frustrant de ne pas ce sentir compris... j'ai une relation serieuse (avec une hétéro) qui a capoté a cause de ça et du fait qu'elle ne comprenais pas que je refuse de pratiquer la pénétration et que les rare fois ou j'acceptai je simulais (mais ca elle ne le sais pas forcement). pour moi être un homme lesbien c'est aussi difficile a assumer que d'être gay ou lesbienne,faut sortir du placard aussi si je puis dire. en esperant avoir reussi a vous faire comprendre ma vision des choses je vous souhaite conne continuation
    27
    Florent
    Lundi 24 Septembre 2007 à 12:40
    pas metrosexuel
    bonjour, je trouve ça insultant de reduire un homme lesbien a un metrosexuel comme le dit \"charmeur75\" il ne sagit pas de parraitre mais d\'être,je suis Lesbien et je n\'ai rien avoir avec un metrosexuel ou avec une fashion victime,tout ceci n\'est que stéréotype c\'est comme dire que toutes les lesbiennes sont masculine ou que tous les gay sont des folles...c\'est ridicule !!! je trouve déja cette \"orientation sexuel\" assez compliqué a vivre au quotidien (en tout cas pour moi ca l\'est) alors tout stéréotyper comme ca n\'arrange rien... dsl de m\'emporter comme ça mais les gens ne me prennent pas au serieux quand j\'en parle avec eux et cela est extremement frustrant de ne pas ce sentir compris... j\'ai une relation serieuse (avec une hétéro) qui a capoté a cause de ça et du fait qu\'elle ne comprenais pas que je refuse de pratiquer la pénétration et que les rare fois ou j\'acceptai je simulais (mais ca elle ne le sais pas forcement). pour moi être un homme lesbien c\'est aussi difficile a assumer que d\'être gay ou lesbienne,faut sortir du placard aussi si je puis dire. en esperant avoir reussi a vous faire comprendre ma vision des choses je vous souhaite bonne continuation
    28
    Jeudi 1er Novembre 2007 à 10:17
    Rien à voir je dirais
    Le concept d'homme lesbien me paraît aujourd'hui contestable, puisque mettant en opposition des éléments qui coexistent parfois (ou alors il faudra tailler pour quelques hommes dont moi le concept de "lesbien macho"). Néanmoins, pour moi, la métrosexualité, c'est avant tout la dilution de l'identité sexuelle et la sublimation du charnel en apparence dans l'économie de marché. Une simple aseptisation du corps en tant que vecteur sexuel: on fait plus l'amour aux caméras des paparazzi ou à son miroir qu'à son propre partenaire. L'homme dit "lesbien" soigne peut-être son apparence, mais ce n'est pas pour se rassurer face au côté "sale" du sexe...
    29
    Skuld
    Mercredi 21 Janvier 2009 à 02:02
    homme lesbien
    Salut ^^ Je suis un homme (et oui !), et ça me fait tout drôle de maintenant pouvoir mettre un mot sur ma façon d'être (même si c'est un peu réducteur) :) J'aime les femmes, et c'est vrai que ça m'a toujours choqué de considérer une relation de domination avec une personne que j'aime, et puis ma façon de faire est très très douce (quasi-féminine), pourtant personne ne pense que je suis homo! J'ai donc un espèce de mélange exotique entre homme et femme qui n'a pas l'air de gêner ^^ Par contre de ce que j'en ai compris, métrosexuel et homme lesbien c'est pas du tout la même chose (donc ce que j'ai lu dans certains commentaires ...), par exemple je pourrais être homme lesbien (un chouia plus compliqué aussi, mais bon, l'idée y est), mais pas métrosexuel, ça me parait bien trop faux de s'afficher par l'apparence >
    30
    Charmeur75
    Mercredi 21 Janvier 2009 à 02:31
    Oui Skuld
    Tu as bien saisi... le métrosexuel est presque un 'phénomène de mode', une création de l'époque moderne, prendre soin de soi parce qu'on nous dit de le faire, parce qu'on nous le montre, parce que les magasins sont pleins de produits de beauté pour homme. L'homme lesbien est plutôt dans sa façon d'être que dans sa façon de faire. C'est un état d'esprit et non pas une aliénation de sa propre volonté aux diktats de la mode.
    31
    Tribade-TransBoy
    Mardi 2 Juin 2009 à 01:27
    Jean markale
    Il y a un bouquin de Markale, paru peu de temps apres sa mort l'an dernier, qui traite de l'homme lesbien. C'est d'ailleurs le titre de cet oeuvre sociologique tres importante, et tres bien faite a mon sens, je la conseille volontier a quiconque ayant un interet pour ce sujet !
    32
    maité
    Mardi 1er Septembre 2009 à 15:47
    homme lesbien
    ce commentaire est pour tous les hommes lesbiens, maintenant que je cerne mieux, je vous trouve exceptionnel! et vous méritez vraiment d'être aimé d'amour vrai!
    33
    Lundi 16 Novembre 2009 à 10:22
    l'homme lesbien
    Est-ce le nom parfait pour un mâle qui devient complet ?
    34
    Lundi 16 Novembre 2009 à 10:22
    l\'homme lesbien
    Est-ce le nom parfait pour un mâle qui devient complet ?
    35
    houch
    Mercredi 20 Janvier 2010 à 22:19
    merci
    l'amour est trop beau pour etre reducteur. oui je suis homme lesbien, me definissais par lesbienne avant de savoir. il n'est pas honteux d'etre ce que l'on est. Assumont.
    36
    houch
    Mercredi 20 Janvier 2010 à 22:20
    et boum
    youpla boum c'est trop bon de se savoir aimé, et d'aimer de la meme maniere....
    37
    Toon
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 00:24
    Revelation
    Meme cas;) Rassure toi! c est distinguer mais c'est naturelle aussi vu notre complexitée ( humaine ).
    38
    Toon
    Dimanche 3 Octobre 2010 à 00:24
    Revelation
    Meme cas;) Rassure toi! c est distinguer mais c\'est naturelle aussi vu notre complexitée ( humaine ).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :