• Emotions...

    J'ai revu, retrouvé plutôt M. hier soir. Un moment à deux, après notre pétillant week-end de la semaine dernière, c'était plutôt tendre et émouvant. Je ne lui ai pas vraiment dit... pas assez...
    Mais c'est parce que je veux qu'elle rie, qu'elle rêve, être drôle... pas la faire pleurer ! Nous avons une telle complicité autant dans les jeux que dans la tendresse ou l'amitié sincère...

    Nous avons quand même échangé quelques points de vue sur nos émotions respectives et la façon de voir notre relation. Surprenant et troublant de constater, à en parler, que nos craintes sont les mêmes de part et d'autre, et donc très vraisemblablement totalement infondées !
    Car je me sens souvent en insécurité avec elle, si imprévisible, si pétillante, si joueuse... Rien ne me semble définitivement acquis, et j'ai toujours le sentiment de devoir me dépasser pour la surprendre, l'émouvoir, la faire rire, pour la garder près de moi...
    Oui, j'ai peur de la perdre, et plus que de la douleur, c'est un grand vide et un grand froid que son absence créerait.

    Et le plus surprenant, c'est qu'elle m'a dit éprouver les mêmes choses. Sa peur est que je me tourne vers d'autres, à son détriment. Et cette crainte, cette douleur d'un abandon possible lui fait envisager de prendre les devants et de me quitter avant d'en trop souffrir...
     
    Étonnant... car je n'imagine pas même une seconde la quitter ! Nous partageons trop de choses. Notre complicité, notre symbiose est si totale...
    J'ai peur, si l'on ne se parle pas, qu'on risque de se faire du mal alors qu'on tient énormément l'un à l'autre.

    Paradoxal et un peu idiot, non ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :