• Contrôles impossibles...

    Nouveau sujet intéressant, qui va encore à mon avis, faire parler de lui dans les médias et le monde du numérique : la réforme de la CNIL (commission nationale informatique et libertés, chargé du contrôle des fichiers nominatifs utilisés dans les entreprises, pour les employés ou clients).

    Que la commission soit débordée, tout le monde le sait. Ses vérifications ne sont que ponctuelles et limités, mais elles ont le mérite d'exister et de garantir une préservation des libertés individuelles en instituant un recours et une indépendance du contrôle vis-à-vis des contrôlés.

    Du moins, j'aime à le croire.

    Avec l'instauration, dans chaque entreprise, d'un employé chargé de ce contrôle, je me demande si l'esprit initial n'est pas complètement vidé de son sens. Car le contrôleur est également employé de l'entreprise.

    Pour peu qu'il soit également responsable informatique ou responsable juridique (car il faut qu'il dispose d'un minimum de compétences, ce brave homme) il risque fort d'être, soit à la fois juge et partie (étant peut-être à l'origine de la dérive qu'il est censé limiter), soit empêché fortement de liberté d'action dans ses contrôles, car il est employé de l'entreprise qu'il serait chargé de contrôler.

    Casse-tête en perspective ou chronique d'une mort annoncée de ce contrôle ?
    A suivre...


  • Commentaires

    1
    Tschok
    Vendredi 16 Juillet 2004 à 13:30
    Un sujet d'actu!
    En fait, il s'agit, je pense, d'une méthode qui tend à se généraliser dans nos sociétés: le contrôle social n'est plus exercé par l'Etat, ou les institutions qu'il a créées, mais délégué aux personnes privées qui l'exercent sous leur responsabilité, souvent pénale. Voilà qque chose qu'Orwell n'avait pas anticipé.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :