• C'est pas gagné

    J'ai compris. Et ce n'est pas gagné !
    J'ai compris pourquoi j'étais perdu dans ce référendum.
    Enfin.
    Mais, du coup, je ne suis pas rassuré pour autant.
    Parce que personne ne répond à mes questions.

    Je précise que je suis POUR L'EUROPE.
    Je suis un Europhile convaincu.
    L'idée de l'évidence d'une telle union d'états est ancrée en moi.

    C'est juste que certaines décisions ou orientations ne sont pas en accord avec mes idées.
    La course en avant, sans prendre le temps de vérifier si tous les wagons sont bien accrochés, simplement parce qu'il faut partir à l'heure pour arriver à l'heure... très peu pour moi !
    Ça me dépasse, et même, ça m'horrifie...

    Mais bon.
    Pour faire un parallèle avec une notion que je maîtrise plus :

    J'ai l'impression qu'on me vante le bien-fondé de l'achat d'une voiture en m'expliquant l'utilité des autoroutes et les avantages de ce moyen de transport.
    Sauf que ça, je le sais déjà. Et j'en suis déjà convaincu. Il me faut une voiture.

    Mais ce que je veux, c'est comprendre pourquoi, dans la voiture qu'on me propose, on a opté pour tel ou tel système d'accélération, de freinage, de carburation. Comment il marche et pourquoi il est plus efficace et respectueux de l'environnement et de mon bien-être d'être humain, de conducteur responsable et soucieux des autres.
    Mon problème est là.
    Et ça, personne ne me l'explique.

    La comparaison avec la voiture n'est d'ailleurs pas si innocente :
    Il y a une vingtaine d'années, n'importe quel petit artisan garagiste faisait une vidange, réparait une boîte de vitesses ou réglait une carburation. Et sur tout type de véhicule.
    Maintenant, les moteurs sont quasiment scellés, tellement saturés d'électronique que seules les grandes concessions agréées ont le droit d'ouvrir le capot sans déclencher une rupture de garantie.
    Et ça, ça me fait peur, également.

    L'Europe, c'est pareil.
    On nous demande d'acheter la voiture. Mais on ne nous autorise pas à regarder sous le capot, on ne nous explique pas comment ça marche. Je ne suis même pas sûr que cette voiture me laisse prendre le volant en mains et appuyer sur les pédales.

    Et Tschok a sans doute raison lorsqu'il dit que je n'ai pas le choix, qu'il n'y a que ce modèle de voiture en vente, et qu'on ne me proposera pas d'autre modèle avant longtemps. Que je sois d'accord ou pas. Hélas pour moi.

    En résumé :
    J'ai besoin d'une voiture. On ne me propose LA voiture.
    Je ne sais pas si elle est bonne pour moi, mais je dois me décider pour dire, si Oui ou Non, je veux La voiture.
    Et ça, je ne suis pas sûr que ça me suffise.

    Voilà pourquoi ce n'est pas gagné.
    Aïe.


  • Commentaires

    1
    Phylmots
    Jeudi 31 Mars 2005 à 17:29
    Tu as essayé le yoga ?
    Chacun vote ce qu'il veut, pourvu que se soit OUI ! lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :