• C'est l'hiver...

    Paris sous la neigeLe temps est froid depuis une bonne dizaine de jours...
    Nous sommes en mars. Le printemps est encore loin.
    Quoi de plus normal. Rien d'extraordinaire.

    Pourtant, les gens se plaignent du froid. Tout comme ils se plaignaient de la canicule cet été et le précédent. Comme ils se plaignent des pluies en automne, des giboulées au printemps.
    Le cycle normal des saisons deviendrait-il insupportable à nos contemporains ?
    Il est vrai que notre culture du zapping, du "toujours plus vite", toujours plus tôt, s'accommode mal de la marche lente mais inexorable du temps.

    Un exemple flagrant (mais presque comique) me semble être le monde de la mode.
    Les collections s'enchaînent, ne reflètent plus le rythme des saisons. Début janvier, les magasins bradent leur collection d'hiver, semblant oublier que cette saison n'a commencé que deux semaines plus tôt, le 20 décembre, et dure 3 bons mois !

    Les étals affichent vite les tenues légères et bariolées des collections d'été, certes très agréables à l'oeil, mais franchement inadéquates à porter avec les températures de la saison !
    Et puis, se voir observé avec des yeux ronds parce qu'on souhaite acheter des vêtements chauds en ce moment me semble quelque peu choquant.

    Je me demande si les commerçants font vraiment de bonnes affaires, à proposer des maillots de bains alors que les températures sont franchement négatives et qu'il neige dehors.
    Et bien sûr, en juillet, leurs portants seront pleins de manteaux d'hiver alors que je songerai peut-être à me rendre à la plage le mois suivant.

    J'aimerais parfois qu'une certaine logique de bon sens vienne se glisser dans ce monde où des élucubrations artistiques, où une frénésie artificielle a remplacé l'élémentaire sens des réalités qui reste celui de ceux qui les font vivre :

    Les consommateurs.

    Nous.


  • Commentaires

    1
    Ange
    Mardi 8 Mars 2005 à 15:34
    Il n'y a pas...
    ... que les vêtements. Les oeufs de Pâques sont légions depuis plusieurs semaines sur les étalages, tout comme la galette des Rois était déjà en vente début décembre. Les fraises arrivent déjà, si bien qu'en pleine saison, nous serons déjà rassasiés de cette saveur. Société de sur-consommation, tu veux dire...
    2
    Charmeur
    Mardi 8 Mars 2005 à 15:38
    Les gens se plaignent...
    ... des fast-food... il n'y a pas que la bouffe, qui se consomme rapidement !!! Tu ne crois pas si bien dire, Ange... Le plus rageant, c'est qu'on n'a même pas notre mot à dire ! Alors, pour moi, rien que pour moi, je m'offre le luxe de vivre au temps présent... et d'en savourer chaque seconde...
    3
    Mardi 8 Mars 2005 à 15:44
    le bon quoi?
    Le bon quoi ? Le bon sens ? Le sens de quoi ? De l’avoir, du paraître, du désir d’avoir, du désir de paraître, du toujours plus ? Et celui de l’être et du désir d’être, où est-il ? Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Qu’y a-t-il au sommet de la pyramide de nos petites valeurs ? La consommation ? bof… Ô que non ! Et si on trouvait mieux ? Et si on arrêtait nous-mêmes d’alimenter cette grande machine en nous tournant vers d’autres mondes ?
    4
    Timounch
    Mardi 8 Mars 2005 à 16:10
    Maus où sont les pulls ?
    Pas dans les magasins en tout cas ! Société de consommation pour ceux qui ne font qu'anticiper!
    5
    Charmeur
    Mardi 8 Mars 2005 à 16:26
    Les pulls sont...
    ... dans mon armoire... ! Brrrr... bonjour Timounchette, tu vas bien ?
    6
    Timounch
    Mardi 8 Mars 2005 à 16:34
    ça va ça va..
    je bosse ou en tout cas j'essaye... Moi j'ai un petit pull léger, il ne fait pas chaud mais j'aime m'habiller comme bon me plait
    7
    Mardi 8 Mars 2005 à 18:25
    Moi j'ai chaud...
    dans le bureau où je bosse... petite chemise d'été, ventilateurs... rien n'y fait ! Mais à tout prendre, je préfère encore ça au froid !
    8
    Mardi 8 Mars 2005 à 21:36
    Tu as bien raison
    tout est illogique, c'est peut-être pour ça que j'arrive jamais à trouver le nécessaire au niveau fringue!
    9
    Jeudi 10 Mars 2005 à 17:03
    C'est l'économie de marché
    Le marketing fait correspondre un produit ou un service à un besoin. Nos besoins sont parfois futiles et engendrent un rapport bénéfice-risque très défavorable. Le marketing n'a pas d'éthique, il a une mission. Sa mission c'est vendre et faire du profit. Le marketing ce nourrit de nos besoins, c'est à nous de réfléchir pour savoir si nous voulons asservir nos vies à nos besoins dans l'espoir illusoire d'être heureux, ou si nous faisons preuve de dicernement afin de prendre conscience que nous faisons partie du système et que nous pouvons donc agir dessus. Sans attendre que tout le monde soit d'accord, mais pour enclencher le mouvement. C'est le bon vieux principe du papier que l'on ne jette pas par la fenêtre. Comme disait Colluche: il suffirait qu'on n'en achète pas pour que ça se vende plus.
    10
    gwenvred
    Vendredi 11 Mars 2005 à 05:43
    La mode ? La collection "été" ?
    La mode avec un grand "M" ce n'est pas dans mes prix mais il est vrai que j'aime regarder les défilés à la télévision (du moins les morceaux choisis avec partialité qui nous sont proposé)... La règle en vogue c'est de consommer ! Mais comment ? Il y a des modèles qui sont franchement laids et je me demande par quelle "magie" les vendeurs arrivent à placer ce genre de truc ! Personnellement je ne suis pas attirée, en ce moment, par les vêtements d'été ! Il est vrai que le temps ne s'y prête pas... Il y a aussi un autre côté, occulté par les médias, sur la "dynamique" des soldes : le prix par rapport au pouvoir d'achat ! Plus cela va et moins l'on parvient à faire quelque chose avec la paie que l'on gagne tous les (lorsque l'on a un travail et après 11 ans et demi de ccd je sais de quoi je parle) mois. Je visite activement les boutiques pour les prochaines soldes mais le temps ne me donne guère envie d'acquision ! Mais il est aussi vrai que j'adore les jolis vêtements et que je vais bien finir par craquer !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :